AVIS – Critique: White Teeth, Kiln Theatre, NW6


★★ ☆☆☆
Il s’agit d’une adaptation du roman à succès de Zadie Smith de 2000, un méli-mélo d’une histoire qui se déroule autour de la High Road à Kilburn, au nord de Londres – sérieux mais drôle aussi, à propos de deux familles du Bangladesh et de la Jamaïque qui, dans des rebondissements qui semblent souvent positivement acrobatique, sont imbriqués au fil des décennies.

Ce théâtre, anciennement le Tricycle, rebaptisé maintenant le Four, au grand dam de ceux qui protestaient à l’extérieur, se trouve sur cette High Road. Smith lui a donné la permission pour cette adaptation de Stephen Sharkey mais n’a pas été impliqué autrement. Indhu Rubasingham, le cerveau derrière la rénovation de plus de 5 millions de livres sterling, dirige ce qui devrait être sur papier un ajustement parfait. Mais depuis le début, il manque quelque chose. Mad Mary, un personnage local, se dirige vers nous sur

À propos de l'auteur

Agnes M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *