Comment avoir un joli sourrir ? Un nouveau programme donne aux personnes autistes une chance de donner

Pendant six ans, j’ai travaillé avec des orthophonistes, des thérapeutes ABA et des IEU en vue d’enseigner individuellement aux adultes et aux enfants autistes. Comme beaucoup le savent, la structure des cours à domicile est très intense et exige beaucoup de travail acharné de la part de l’enfant autiste et de l’adulte.

Un nouveau programme donne aux personnes autistes une chance de donner

Le temps de mes élèves était partagé entre plusieurs heures d’études et plusieurs heures de plaisir, d’activité et de mise en œuvre de leurs talents.

Dans chaque individu autiste avec qui je travaillais, tous avaient une empathie énorme. Il a fallu du temps, des soins, de la patience et un sentiment de confiance. Une fois que cela s’est épanoui, ils ont adoré être autour de moi et sortir et s’amuser. J’ai fait de mon mieux pour augmenter leur estime de soi, développer leurs compétences sociales et faire ressortir leurs talents. Les gens avec qui je travaillais avaient tous une très grande intelligence dans l’animation, les arts et la technologie.

Il y a un an et demi, après avoir travaillé pendant six ans comme éducatrice spécialisée et avoir effectué un stage à Quest to Learn à Manhattan, je marchais avec mon chien de sauvetage Sonny et j’ai eu cette idée fantastique: Paw It Forward NY.

Offre spéciale

Ne manquez pas notre offre spéciale.
Cliquez ici pour en savoir plus

Si vous êtes une personne âgée, handicapée physique ou atteinte d’un cancer et que vous possédez un chien, Sonny et moi viendrons chercher votre chien à votre domicile et lui fournirons du plaisir, des friandises et deux promenades dans la nature, des sentiers de randonnée ou des parcs . Nous croyons également beaucoup à l’esprit humain et à l’éducation des personnes qui traversent une période très difficile.

Nous avons passé beaucoup de temps avec nos premiers membres, et ils parlaient de leurs histoires de vie, de leurs familles et de ce qu’ils vivaient. Si un ou deux voisins embêtants et quelque peu curieux veulent connaître toutes leurs informations, je dirais simplement: «Je suis le promeneur de chiens. Il (ou elle) va très bien. « 

Grâce à un travail acharné à pied et dans le marketing, je me suis retrouvé avec plus de 68 bénévoles, 38 qui étaient utilisés, et beaucoup, beaucoup de chiens. J’ai été publié dans 10 journaux locaux à Forest Hills, Queens (où je réside) et dans le NY Post, ainsi que sur la chaîne New York News 1 avec CBS. Je n’ai assigné qu’un à deux volontaires par foyer, il n’y a donc jamais eu de «porte tournante» et une grande connexion humaine et animale a pu être établie avec les volontaires.

Il est devenu très réussi et a maintenant un petit chapitre au Vermont. Il s’est également étendu à deux autres communautés et au West Village avec des patients atteints de cancer au chapitre new-yorkais du Gilda’s Club.

patte d'amour

En raison de ma passion pour les enfants ayant des besoins spéciaux, avec un accent principal sur l’autisme, je me suis dit: «Et si je pouvais avoir des parents qui ont un adulte ou un enfant autiste et les faire faire du bénévolat et travailler avec un membre?» J’ai remarqué avec d’anciens étudiants que la présence de Sonny les avait ouverts; ils aimaient vraiment être avec lui là où avant ils étaient très timides et timides. Mon objectif pour cette année est de connecter les parents avec des enfants autistes et les adultes avec de belles personnes âgées.

Il enseigne la compassion, les valeurs, l’engagement en plein air, la socialisation et l’amour pour les animaux, tout ce que j’ai trouvé thérapeutique et bon pour eux. Les aînés, comme tous les membres, économisent de 500 à 600 $ par mois sur nos services.

Ils n’ont pas toujours beaucoup de contacts humains et se sentent seuls. Les enfants et les parents fournissent stimulation, conversation, connexion humaine et mettent un grand sourire sur le visage des personnes âgées. De tous les bénévoles, les aînés aiment particulièrement les enfants et les adolescents et aiment les voir.

J’ai trouvé dans mes recherches et mon expérience de vie que certains peuvent penser que les enfants et les adultes autistes n’ont pas de compassion. J’ai trouvé que c’était loin de la vérité. Ils en ont beaucoup! Vous avez juste besoin de patience, de compréhension et de capacité à voir les choses de leur côté.

Je dis toujours aux nouveaux membres que l’autisme n’est pas un handicap. C’est la capacité de voir le monde différemment. C’est beau et fantastique? Ainsi, pour cette année à venir, ce programme a désormais fixé de nouveaux sommets.

Il rassemblera les communautés sous un jour positif et mettra en valeur les personnes autistes faisant des choses incroyables, effaçant certains jugements préconçus que les gens peuvent avoir et les remplaçant par la vérité. Il y en aura d’autres à venir, en partie grâce à mon beau filleul Kaz qui est autiste et qui m’inspire tous les jours. Comme je le dis toujours à mon chien Sonny, « Le ciel est la limite! »

Cet article a été présenté dans Numéro 99 – Naviguer dans les relations avec l’autisme

Vous aussi optez pour le plus joli sourire

À propos de l'auteur

Agnes M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *